Premier tour des élections : on prend la rue

Le jour tombe place du Capitole, les premiers résultats aussi avec son lot de déception, de désabusement mais aussi l’envie de se battre, de prendre la rue, de ne pas se laisser morfondre face à cette farce électorale qui dure depuis trop longtemps. Fini les mascarades !

Autour de 200 personnes sont donc rassemblées, plus de force que de gré, la place étant nassée par des camions, des CRS, des voltigeurs, de la BAC… Le florilège habituel, en proportion plus importante que d’habitude : 50 000 gendarmes et policier-e-s ont été mobilisé-e-s ce dimanche d’élection en France.

Ce soir de premier tour, c’est donc le tour de la place qui se fait, avec une petite échauffourée, poubelles contre grenades lacrymo. Des slogans, des feux d’artifices : l’énergie est là, impossible d’arrêter la soirée comme ça.

Un nouveau rendez-vous est donné un peu plus tard, avec une centaine de personne se retrouvant et partant vers Rue du Taur et autour de Saint-Sernin. De l’ambiance, de la liberté, des vitrines d’agence immobilières en moins ainsi que la mise à bas des panneaux d’affichage électoraux. Une moto de voltigeurs arrive rue du Taur et s’en donne à coeur joie de disperser les manifestant-e-s en jetant des grenades lacrymos dans la foule. Petit mouvement de panique mais tout le monde se retrouve sur le place Saint-Sernin : « on reste groupé-e-s-! ». La moto dans un angle de la place, c’est une brigade à pied qui arrive de l’autre côté. Le mot d’ordre, si il y en a un, est « faite vous plaisir ». En effet c’est un déchainement de violences gratuites auquel nous avons pu assisté, sans chercher à interpeller, c’est des coups de matraques au niveau de la tête et des balayettes à tout va, le slogan « Pétain reviens, tu as oublié tes chiens » prends tout son sens. C’est une traque qui se lance dans le quartier Saint-Sernin et Arnaud Bernard, avec la bac à pied, en moto, même en vélo apparemment ! Tout le monde se disperse, seul-e ou en petits groupes. Une nasse  d’une trentaine de personne se forme devant le bar Chez ta Mère, où des personnes se font étranglées… Difficile de rester ensemble et de retourner chercher ses ami-e-s, on s’appelle, on se rassure, personne ne manque à l’appel ? Deux personnes ont été arrêtées, on attend la suite.

Mise à jour : une des personnes arrêtées est passée en comparution immédiate et a écopé de 9 mois fermes. On rappelle la nécessité de refuser la comparution immédiate, ne serait-ce que pour préparer sa défense.

« Un pouvoir qui matraque sa jeunesse, est faible et méprisable. »

Compte-rendu à lire sur IAATA : Les élections ne comprennent qu’un langage : grève, blocage, manif sauvage…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Premier tour des élections : on prend la rue »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s