Elles sont les chiliennes qui ont créé « Un violeur sur ton chemin »

Traduction de l’article Ellas son las chilenas que crearon « Un violador en tu camino » paru dans verne. Les paroles traduites de la chanson sont à retrouver ici.

La chanson est devenue virale durant les manifestations pour éradiquer la violence faite aux femmes au Chili : « Le violeur c’est toi »

Quatre femmes de 31 ans ont organisé une manifestation féministe avec une centaine de voix. « Et ce n’était pas ma faute, ni où j’étais, ni comment j’étais habillée », dit le couplet le plus répété de cette intervention. « Le violeur c’est toi », accusent les paroles de cette chanson qui a été partagée par les médias au niveau international.

On parle du collectif Lastesis [les thèses en français ndltrad], fondé par Dafne Valdés, Paula Cometa Sibila Sotomayor et Lea Cáceres, toutes originaires de Valparaíso au centre du Chili. « On s’appelle Lastesis parce que notre postulat est d’utiliser des thèses de théories féministes et de les mettre en scène pour que le message se diffuse. », disent trois des quatre filles de la côte à Verne, par téléphone.

Les paroles de cette chanson sont le produit d’une recherche qu’ont fait les quatre femmes sur le viol dans le pays sud-américain. Un violeur sur ton chemin fait partie d’une performance féministe beaucoup plus grande qui devait avoir lieu en octobre, mais qui a été reporté à cause du contexte social du pays. « Beaucoup de femmes arrêtées dans les manifestations ont montré comment les carabineros [équivalent des gendarmes ndltrad] et l’État utilisent la violence sexuelle pour répandre la peur et que les femmes ne s’expriment pas et n’exercent pas leur droit à manifester. », signalent-elles.

Un des couplets de cette chanson est un extrait de l’hymne des carabineros chiliens. « Il est déplacé de dire que la police veille sur le sommeil des femmes, c’est pour ça que nous les citons, pour mettre en évidence la contradiction, ironiquement. », commentent les chiliennes. Il s’agit de de la cinquième strophe de l’hymne des carabineros. « Dors tranquille, petite fille innocente, sans te préoccuper des bandits, car pour ton sommeil doux et souriant veille ton aimant carabinero ». Il est possible de l’écouter à 1min33 dans cette vidéo :

Selon une enquête de Human Rights Watch, durant les 30 premiers jours des manifestations au Chili, il y a eu 442 plaintes déposées, 71 d’entre elles correspondent à des abus sexuels. « Dans les manifestations il est possible qu’ils te torturent, te déshabillent ou te violent. », dénoncent-elles. Un des cas les plus récents de violence sur les femmes est celui de la mime Daniela Carrasco, qui a été retrouvée morte après avoir été arrêtée par les carabineros. L’assassinat de la photoreporter Albertina Martinez Burgos a aussi choqué, elle avait couvert les manifestations et leur répression ces derniers mois.

Selon l’enquête de Lastesis, au Chili seuls 8% des procès pour viol aboutissent sur une condamnation, c’est pour cette raison qu’elles critiquent les juges. « Le système judiciaire ne fonctionne pas, il y a une incompétence du pouvoir lorsqu’il s’agit de plaintes et de morts impliquant la police et les militaires. », dénoncent-elles. « Le patriarcat est un juge qui nous juge pour être nées. », dit le début de la chanson.

Cette chanson va jusqu’à critiquer le président du Chili, Sebastián Piñera qui en 2017, étant alors candidat, avait fait un commentaire misogyne à propos du viol. Mais ce n’est pas la seule fois que le politique a eu ce type ce commentaires. « On se souvient de ses déclarations néfastes en 2013, durant son premier mandat, quand il parlait d’une fille violée et mise enceinte à onze ans. », rappellent-elles. Bien qu’au Chili une des raisons pour avorter soit le viol, le politique chilien avait applaudit le choix de la mineure de ne pas avorter et avait dit que ses mots montraient « de la profondeur et de la maturité ».

Au regard de la diffusion massive de cette vidéo sur les réseaux sociaux, les quatre chiliennes ont décidé d’appeler à ce que le plus de femmes possible reprennent l’intervention d' »un violeur sur ton chemin » que ce soit au Chili ou dans d’autres pays le vendredi 29 novembre. « On veut qu’iels l’adaptent et qu’iels en fassent leur propre version en accord avec là où iels habitent, comment iels s’habillent et qu’iels changent les paroles », ont-elles indiqué.

Le collectif Lastesis s’est formé il y a un an et cherche à transmettre la théorie féministe à travers les langages audiovisuels. Un de leur premier projet était fondé sur le livre Caliban et la sorcière, de l’autrice italienne Silvia Federicci. « On espère que beaucoup de femmes rejoignent le mouvement. On continuera à faire ce travail de transmettre la théorie féministe. », concluent-elles.

View this post on Instagram

LASTESIS convoca a grupos de mujeres & disidencias para realizar intervención UN VIOLADOR EN TU CAMINO, durante el día viernes 29 de noviembre desde sus propios territorios [donde sea que estén] – idealmente restando y/o incorporando elementos que la conviertan en su propia versión [por ejemplo: un grupo en calama adaptó la canción al ritmo y vestimenta tinku; otro grupo está preparando la intervención traducida a lengua de señas]. para quienes quieran utilizar la base musical, por favor solicitarla a colectivo.lastesis@gmail.com estamos agradecidas y abrumadas por como ha resonado en tantas personas nuestra intervención, por ello nos encantaría tener el registro de todas sus versiones e incluir ese material en futuros trabajos. QUE EL MENSAJE SEA ESCUCHADO POR, DESDE Y PARA TODOS LOS TERRITORIOS! ⚡️⚡️⚡️⚡️

A post shared by colectivo LASTESIS (@lastesis) on

******************************

Suite à l’appel du 29 novembre, plusieurs villes ont repris cette chanson, en changeant certaines paroles et/ou en traduisant des passages. Voici une petite compilation et liste des villes concernées par pays.

Au 01/12 nous en sommes à 21 pays, 55 villes et 66 occurrences.

Chili : Arica, Ñuñoa, Santiago x3, Antofagasta x2, Temuco, Vina del Mar, Concepcion, Villa Alemana, Valdivia, Iquique x2, Rancagua, San Pedro de Atacama, Punta Arena, Quilicura, Valparaiso, Puerto Montt, Valdivia, Copiapo, Huasco, Graneros
Mexique : Mexico x2, Puebla, Ecatepec, Oaxaca, Tuxtla Gutierrez, Toluca, Guadalajara, Aguascalientes, San Cristobal de las Casas x2
Espagne : Madrid x2, Barcelone
France : Toulouse, Paris (Trocadéro ; Saint-Michel)
Allemagne : Berlin x2
Royaume-Uni : Londres (ambassade du Chili), Bristol
Bolivie : La Paz
Colombie : Bogota
Équateur : Guayaquil, Cuenca
Uruguay : Montevideo
République dominicaine : Saint-Domingue
Pérou : Torres San Borja, Lima
États-Unis : New York
Australie : Sydney, Melbourne
Pays-Bas : Amsterdam
Belgique : Bruxelles
Nicaragua : (ville non précisée)
Turquie : Istanbul
Paraguay : Asuncion
Italie : (ville non précisée)
Guatemala : Guatemala x2

Source : https://twitter.com/cametoulouse/status/1200439601501859840

carte1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s